Contact

Phone:+221773232249
Mobile:+221772021194
Football

ASC Saloum : Le « champion des remontées » présenté aux supporters du club

Le nouveau entraîneur de l’association sportive et culturelle Saloum a été présenté aux dirigeants et supporters du club ce samedi au niveau du siège. Moustapha Seck,  » le champion des remontées  » comme il est souvent présenté, revient aux manettes du club fanion de Kaolack 12 ans après.

L’ancien directeur technique régional du football à Kaolack dit éprouver un réel plaisir à revenir dans son club de cœur où il a fait ses armes au niveau de l’élite.  » C’est un plaisir de revenir ici, parce que j’ai eu à faire une partie de mon enfance à Kaolack, j’ai joué les Nawétanes ici, j’ai été directeur technique régional. Je ne me sens pas dépaysé, je retrouve ma famille, ensemble, avec une bonne organisation, on pourra relever les défis avec l’aide de Dieu. Que les gens soient unis avec le même idéal, qu’on travaille ensemble parce que le football c’est la modernité, c’est un autre type de management qui nécessite impérativement une bonne stratégie de planification  » a-t-il soutenu.

L ’expérimenté entraîneur, élu en 2010 meilleur coach de la Ligue 1 sénégalaise n’a pas acquis le sobriquet de  » champion des remontées  » pour rien car du Teungueth FC qu’il a fait monter de la division 3 à la Ligue 1, Moustapha Seck a aussi coaché des clubs comme AS Pikine, Niary Tally et Guédiawaye FC entre autres. Il aussi dirigé le Soumba FC pendant une saison (2017-2018) en Ligue 2 guinéenne avant d’atterrir en Mauritanie.

Par rapport à ses ambitions, il dira qu’il a signé un contrat de deux ans avec l’objectif de remonter l’équipe, car l’ASC Saloum, a sa place dans l’élite, a-t-il dit. L’ancien sélectionneur de l’équipe nationale locale s’est engagé en faveur d’un club évoluant en National 1 du football sénégalais qui s’était expatrié en Guinée et en Mauritanie pour deux ans, il a dirigé la saison dernière Oslo FC qu’il a fait remonter pour la première fois de son histoire en Ligue 2 sénégalaise.

Laisser un commentaire