Contact

Phone:+221779535471
Mobile:+221773232249
BoxeCombat

Boxe : Tony Yoka face à Petar Milas, un combat qui fait rêver

Pour son 11e combat, Yoka défend son titre européen ce vendredi soir à Roland-Garros face au Croate Petar Milas. La progression vers les sommets avance lentement.

Ni le prestige des lieux qui n’ont plus accueilli un combat de boxe depuis la défaite de Jean-Claude Bouttier face à Carlos Monzon, le 29 septembre 1973, ni le pedigree de l’ambidextre croate Petar Milas (15 victoires dont une par KO) n’ont suffi à garnir le central de Roland-Garros. La partie supérieure du temple de la terre battue sera fermée. Ils ne seront que 8 500 (dont plus de 2 000 VIP) ce soir pour le 11e combat de Tony Yoka.

« Ce sera mon combat le plus exigeant tactiquement »

Après le tank allemand Christian Hammer plus gras que musculeux, l’ex-lourd-léger fort en bouche mais trop tendre physiquement, Joël Djeko, le champion olympique de Rio s’attaque à un boxeur absent des rings depuis deux ans pour sa défense du titre de l’Union européenne. « C’est un faux lent, plus jeune que moi (Yoka a 29 ans, Milas 26). Je vais devoir être vigilant, ne pas entrer dans son rythme et imposer ma boxe d’entrée. Ce sera mon combat le plus exigeant tactiquement. »

« Je veux du haut niveau »

La fin semble néanmoins connue. La piètre qualité des adversaires de Yoka prête d’ailleurs le flanc à la critique. L’intéressé en est conscient. Encore trop juste pour une chance mondiale, Yoka constitue une trop grande menace pour les boxeurs classés juste au-dessus de lui. Une équation qui complique la recherche d’opposants de qualité pour celui qui tourne autour de la 15place mondiale. J’attends ma chance et qu’on me laisse boxer face à un nom, pour que je montre que je peux le battre. Mon promoteur et mon manager essayent de me calmer un petit peu, mais je suis fatigué de me battre contre des gars qui sont derrière moi. Je veux du haut niveau. Joe Joyce, Joseph Parker, Dillian White, Dereck Chisora : n’importe qui, on prend ! La boxe est aussi un juteux business comme le rappelle son promoteur Jérôme Abiteboul : Dans le Top 20 mondial, il y a beaucoup d’Anglais et d’Américains et les droits télés dans ces pays sont dix fois plus importants que chez nous. On est donc aussi confrontés à une réalité économique.

Vers un prochain combat à Nantes en décembre

La prochaine étape devrait être un titre EBU (championnat d’Europe) mais pas en 2021. Yoka n’a toujours pas boxé aux États-Unis, là où il s’est encore préparé sous les ordres de Virgil Hunter. Sauf accident, son prochain combat le ramènera à Nantes où il s’agira de faire venir 11 000 spectateurs le 17 décembre. À condition cependant que l’adversaire soit à la hauteur…

Laisser un commentaire