Contact

Phone:+221779535471
Mobile:+221773232249
Football

Diego Maradona cité dans une affaire de trafic d’êtres humains

Diego Maradona est accusé de trafic d’êtres humains et de séquestration par Mavys Alvarez, une Cubaine mineure au moment des faits, qui remonteraient au début des années 2000. Le personnage décrit par la jeune femme fait froid dans le dos.

Près d’un an après son décès, Diego Maradona fait toujours la une de l’actualité mais cette fois-ci pour de sombres raisons. « El Pibe de Oro » est en effet accusé de trafic d’êtres humains, d’harcèlement et de chantage par Mavys Alvarez, une Cubaine de 37 ans.

Cette dernière, invitée de la chaîne América TeVé a rapporté les sévices que lui aurait fait subir la légende argentine en 2001 alors qu’elle était seulement âgée de 16 ans, l’entraînant dans une relation forcée.

« Il était riche et connu, j’étais jeune et pauvre. Je ne pouvais pas dire non, explique-t-elle. Il m’a fait découvrir la cocaïne et d’autres addictions. Pour échapper à la drogue, je me réfugiais dans l’alcool. La spirale était horrible. » Pour appuyer ses propos, Mavys Alvarez a dévoilé une vidéo la montrant aux côtés de Maradona dans une chambre d’hôtel.

Enfermée dans une chambre d’hôtel

Elle l’avait rencontré à La Havane alors qu’elle était en cure de désintoxication, sous la pression de l’entourage de l’Argentin. « Cette personne a passé plus d’une heure à me convaincre que c’était important d’aider Diego, qu’il était une figure connue, un ami de Cuba et qu’il déprimait. J’ai finalement accepté », se lamente-t-elle.

Proche du dirigeant cubain Fidel Castro, Maradona aurait prétexté un match caritatif en Argentine pour faire venir la jeune fille à Buenos Aires en 2001 sans que ses parents n’en soient informés afin de débuter une relation. Elle restera enfermée dans un hôtel durant environ « trois mois », s’apparentant à une « séquestration » décrivant aujourd’hui un Maradona « tyrannique », ayant une totale emprise sur elle.

En plus de la forcer à consommer de la cocaïne, Maradona aurait exigé des relations sexuelles régulières et serait parvenu à la convaincre d’effectuer une augmentation mammaire. Le tout toujours avec la complicité de l’entourage du joueur.

« Je ne pouvais pas sortir seule »

« Je ne pouvais pas sortir seule. Il y avait toujours des gens qui me suivaient. Cela a duré durant toute ma période passée en Argentine », affirme la Cubaine, qui parle de plusieurs mois d’enfer. « La vie avec lui était folle. Il y avait des fêtes, de la drogue. Je ne pensais jamais tomber dans la drogue. Mais j’y suis tombée et c’était terriblement difficile d’en sortir », poursuit-elle ensuite.

Vingt ans après les faits, Mavys Alvarez explique rompre le silence afin de faire avancer un dossier de plaintes de « trafic et exploitation d’êtres humains » dans lequel plusieurs proches de Maradona pourraient être impliqués. Cette enquête a pour objectif de faire tomber un vaste réseau de trafic d’êtres humains.

Diego Maradona est décédé d’une crise cardiaque le 20 novembre 2020 à l’âge de 60 ans quelques semaines seulement après avoir subi une opération du cerveau pour un caillot de sang. Une enquête est toujours en cours sur les circonstances de sa mort, sept personnes membres de son équipe médicale étant accusés « d’homicide involontaire avec circonstances aggravantes ».

Laisser un commentaire