Contact

Phone:+221773232249
Mobile:+221772021194
Football

Ligue 1 : Le PSG déroule sans Gana !

Malmené en seconde période, le Paris Saint-Germain a tout de même réussi à s’imposer contre Strasbourg (4-2) sans Gana Gueye et plusieurs autres cadres, ce samedi pour le compte de la 2e journée de Ligue 1.

Dans un Parc des Princes surchauffé après la présentation de Messi et des autres recrues estivales, le PSG ouvrait très rapidement le score avec un superbe centre de Diallo repris par Icardi de la tête (1-0, 3e). Le public parisien explosait ! Un but validé par la VAR malgré un doute sur une position de hors-jeu de l’Argentin. Totalement bloqués, les Alsaciens ne parvenaient pas à réagir avec une maîtrise totale des Parisiens.

Et sur un ballon récupéré très haut par Draxler, auteur d’un joli tacle, Mbappé tentait sa chance et parvenait à faire le break grâce à une déviation malheureuse d’Ajorque de la tête (2-0, 24e). Même sifflé avant le match par le public, le Parisien fêtait ce but, finalement attribué par la LFP à l’Alsacien contre son camp, avec un grand sourire. Dans la foulée, Mbappé était encore déterminant avec un caviar déposé au second poteau pour Draxler, qui marquait dans la cage vide (3-0, 27e). A l’exception d’une frappe de Gameiro envoyée dans les tribunes, le PSG verrouillait totalement les débats jusqu’à la pause sur un petit rythme.

Paris en supériorité numérique

Dès le retour des vestiaires, Mbappé continuait de faire vivre un enfer au pauvre Perrin, mais Sels remportait son duel devant le Parisien ! Profitant d’un temps faible du PSG, le RCSA poussait et Gameiro, sur un centre de Thomasson, trouvait le chemin des filets d’une tête croisée (3-1, 53e). Malgré ce but encaissé, le vice-champion de France en titre déjouait encore et s’exposait avec des espaces importants laissés aux attaquants adverses. Très dangereux, Mbappé et Draxler réalisaient toujours des différences, mais le Français, sur un service en talonnade de l’Allemand, perdait encore un face à face contre Sels.

Quelques secondes plus tard, Strasbourg punissait le manque d’efficacité des Franciliens avec une tête puissante d’Ajorque sur un centre de Liénard (3-2, 64e). Incroyable ! Un temps sous pression, le PSG parvenait à calmer le jeu en récupérant la maîtrise du ballon pour casser le rythme. Et la partie connaissait un nouveau tournant avec l’expulsion de Djiku, averti d’un second carton jaune… En supériorité numérique, Paris parvenait à plier la partie avec une accélération puis une offrande de Mbappé pour Sarabia, qui tuait le suspense en poussant le cuir dans le but vide (4-2, 86e). Malgré une ultime occasion ratée par Waris, le score n’évoluait plus pour un succès du PSG.

Laisser un commentaire