Contact

Phone:+221773232249
Mobile:+221772021194
Football

Mady Touré, le révolutionnaire

Fondateur de l’académie Génération Foot, il y a 21 ans, Mady Touré est devenu un monument dans le football sénégalais. A force d’abnégation, de sacrifices et de savoir-faire, son club fait partie des plus grands clubs du championnat sénégalais. Pourtant, la vie n’a pas été toujours tendre pour cet enfant de la Gueule Tapée de Dakar. Parti en France dans les années 1980-1990, il a été contraint d’arrêter sa carrière à cause d’une vilaine blessure. Mais aujourd’hui, le patron de GF semble savourer sa belle revanche, aux côtés de ses joueurs qu’il considère comme ses propres enfants.

Véritable gagneur, Mady n’a jamais lâché prise, malgré les difficultés. Avant de rentrer au Sénégal dans les années 2000, il a su mettre sur pied une expérience qui marche. Grâce à lui, pas mal de jeunes : Sénégalais, Camerounais, Togolais, Gambiens, Maliens, Guinéens… ont pu réaliser leurs rêves, en devenant des footballeurs professionnels. Parmi eux, on peut citer Sadio Mané, Ismaïla Sarr, Diafra Sakho, Fallou Diagne, Habib Diallo, Landry Nguémo du Cameroun, Dino Djiba, les frères Ibrahima et Babacar Guèye… Tous sont passés entre ses mains. Tous sont sortis de l’établissement Génération Foot, basé à Déni Birame Ndao dans le département de Rufisque.

Parti en France en 1984 grâce à l’aide de Youssou Ndour, Mady a d’abord intégré le club de Chemou (3e division), puis l’équipe de Bousse (club amateur), avant d’atterrir à Châteauroux, où il a contracté sa blessure.

Son rêve de footballeur professionnel brisé, il se reconvertit en maçon, en allant piocher dans les rues de Monaco jusqu’à sa rencontre avec Benard Cocosse (ancien joueur) en 1987. Lequel lui a suggéré d’aller chercher une place dans l’équipe de corpo (club d’entreprise) de l’hôpital de la ville. Première désillusion, le directeur lui promet le poste de ramasseur d’ordures. Il se rappelle : ‘’Il m’a dit que l’équipe de football est pleine et m’a demandé si je pouvais balayer et ramasser les ordures, chaque matin. J’ai accepté la proposition, parce qu’à ce moment-là, je n’avais plus de revenus’’. Finalement, il va intégrer le personnel de la structure, grâce à son Brevet d’études professionnel (Bep) de comptabilité et informatique.

Devenu représentant en Afrique de l’Ouest dans une société sportive de communication et de management, il finit par claquer la porte. ‘’Suite à certaines opérations dont le transfert de l’ancien défenseur des lions Adama Sarr, j’ai constaté qu’ils ont gagné beaucoup d’argent. C’est ce qui a motivé mon intention d’intégrer l’entreprise comme actionnaire, mais ils ont refusé. J’ai insisté et le directeur m’a licencié’’, se rappelle l’ancien footballeur. Il prit ainsi l’initiative de rentrer au Sénégal pour porter sur les fonts baptismaux ce qui est devenu une fierté pour beaucoup de Sénégalais.

Laisser un commentaire